Bienvenue

 

Vous avez déjà essayé :

Je pense que comme moi, vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer plusieurs fois.ttt

À chaque fois vous vous êtes dit que c’était la bonne, que cette fois vous alliez y arriver pas vrai? Moi aussi
Puis le manque s’est installé et vous avez été obsédé par la cigarette, vous ne pensiez plus qu’a ça.

Ne vous inquiétez surtout pas, vous êtes sur la voie de l’arrêt Définitif.

N’ayez pas peur de l’échec pour y parvenir:

Dans la vie une réussite intervient souvent après plusieurs échecs, à condition de ne pas se décourager et d’en tirer les leçons 😉

Vous avez donc essayé et échoué peut être 1 fois, 3 fois, 10 fois, aucune importance ! La bonne nouvelle c’est que vous avez fait vos premiers pas et comme l’enfant qui apprend à marcher et tombe plusieurs fois avant de réussir à maîtriser totalement la marche, vous parviendrez sans aucun doute à arrêter définitivement de fumer.

Lorsque vous appreniez à marcher vous ne vous posiez meme pas la question de savoir si vous réussiriez à marcher un jour. Et pourtant vous marchez sans aucun effort aujourd’hui et sans meme y penser.

Comprenez que le découragement n’a pas sa place, car l’échec est une étape obligée vers la réussite.

Traitez le vrai problème pour en finir:

Je comprend parfaitement ce que beaucoup d’entre vous vivent aujourd’hui et pour cause, j’ai fumé pendant 10 ans et essayé d’arrêter une multitude de fois avant d’y parvenir. Vous allez comprendre pourquoi vos tentatives finissez toujours en échecs jusqu’à présent.

Vous êtes peut-être devenu irritable quand vous tentiez d’arrêter, énervé avec votre entourage et la vue des fumeurs autour de vous vous donnait encore plus envie de fumer et ne faisait qu’amplifier votre obsession.

Alors, vous avez cherché des solutions et vous vous êtes tourné vers les substituts tels que les patchs, la cigarette électronique avec ses doses de nicotine sur mesure.

Résultat dans le meilleur des cas vous avez provisoirement réduit votre consommation de cigarettes, dans le pire vous avez cumulé substitut et cigarette, bref à part mettre du poison dans votre corps, cela n’a pas enlevé votre envie de fumer et votre obsession de la cigarette.

Si on prend le temps d’y réfléchir, vous aviez d’énormes quantités de nicotine en vous à ce moment là, et pourtant vous aviez quand même envie de fumer. Les substituts n’ont pas marché ou alors que de façon temporaire et vous avez subi les effets secondaires négatifs , nausées, troubles digestifs ou mal de crâne.

Alors vous avez craqué et repris la cigarette en vous sentant coupable et en désespérant de ne pas avoir de volonté. A chaque nouvelle tentative vous désespériez un peu plus.

Vous êtes fumeur, vous êtes victime:

Si cela vous est arrivé et que malgré tous vos efforts vous n’avez pas réussi à arrêter de fumer, sachez que ce n’est pas votre faute. Ce n’est qu’en traitant la bonne cause que vous pouvez résoudre un problème.

Le fait est que l’on nous cache la vérité sur la cigarette. Et si vous n’avez pas encore réussi à arrêter de fumer, c’est parce que vous avez traité la mauvaise cause de votre dépendance !!  Je vais vous livrer un secret pas très cool à révéler, mais il le faut.

Ce secret concerne le lobby de l’industrie pharmaceutique et du tabac, qui s’enrichit sur votre dos et sur votre santé et n’a aucun intérêt à nous livrer les bonnes informations. Si bien que des informations essentielles au sujet de la cigarette sont gardées secrètes. Je sais que certains d’entre vous ne seront pas forcément d’accord avec ça. Moi j’en suis persuadé.

Alors écoutez bien, la principale raison qui vous pousse à fumer ce n’est pas la dépendance physique. Sinon il vous suffirait de mettre un patch et et vous n’auriez plus aucune envie de fumer. Mais vous avez envie de fumer même quand vous mettez des patchs.

Votre dépendance à la cigarette est en réalité une dépendance psychologique très puissante parce qu’elle est inscrite au plus profond de votre esprit c’est-à-dire dans votre inconscient que l’on appelle le subconscient !

Ce qui vous empêche d’arrêter de fumer:

Vous fumez principalement par habitudes et pour deux raisons :

  • par habitude associée aux bons moments de la vie, vous fumez une cigarette avec un verre d’alcool entre amis ou en faisant une pause avec vos collègues, avec une tasse de café après le repas, ou bien en soirée quand vous faites la fête.
  • Pour gérer vos émotions dans certains contextes. Vous fumez quand vous êtes stressés, ou quand vous vous sentez seuls ou déprimé. Vous êtes persuadés à tort que la cigarette vous aide a gérer ce genre de moment. C’est totalement faux (voir article comment s’installe dépendance )

Vos habitudes et vos émotions font partie de votre subconscient, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas les contrôler facilement et de façon durable juste avec votre volonté. Sinon vous auriez déjà arrêté de fumer ! C’est ce qui explique le conflit intérieur que vous vivez. Consciemment vous voulez arrêter de fumer mais votre inconscient est programmé pour vous faire continuer de fumer.

C’est cette bataille intérieure entre ces deux parties de votre esprit que vous ressentez comme un manque.

C’est vrai, vous pouvez tout à fait être sevré de la nicotine et encore ressentir le manque dans votre corps car ce qui se passe dans votre tête affecte votre corps. C’est comme lorsqu’on vous annonce une très mauvaise nouvelle. Vous vous sentez mal physiquement même si c’est dû à quelque chose de psychologique.

Donc, la meilleure façon d’arrêter de fumer ce n’est pas de vous empêcher de fumer, mais de résoudre votre conflit intérieur entre votre esprit conscient et inconscient pour changer votre façon de penser et aussi ce que vous ressentez par rapport à la cigarette. Et le meilleur moyen pour reprogrammer votre inconscient, c’est de résoudre votre conflit intérieur.

Les deux formes de dépendance physique:

Sachez que la dépendance physique est due à 2 causes différentes:

  1. La première, je viens de vous la citer ( vous pouvez ressentir un manque physique qui à pour origine une cause psychologique )
  2. La deuxième est due au manque de nicotine dans votre corps. On estime que cette dépendance à la nicotine ne dure que 3 semaines environ. Le temps que notre corps élimine toutes traces de cette drogue.

Vous savez tous comme moi que ce manque physique n’est pas insurmontable. Aucune douleur physique réelle, une sensation de gène et d’inconfort tout au plus.

Pour prendre un exemple ! Nous sommes parfaitement capables de dormir 10 heures d’affilée sans être réveillés par le manque de nicotine. Nous pouvons ne pas fumer pendant 2 jours si nous avons une grosse grippe ou une vilaine engine.

Croyez moi, la dépendance à la nicotine n’est vraiment pas compliquée à surmonter. Certaines drogues au contraire provoquent des douleurs physiques et les effets sont parait-il insupportables durant la période de sevrage.

Vous avez peur d’arrêter:

Aujourd’hui, même si vous connaissez toutes les raisons logiques pour lesquelles vous devriez arrêter de fumer, vous avez peur de devoir renoncer à votre “béquille”  ou à votre “plaisir”.

Comme s’il vous était impossible de faire face aux moments difficiles de votre vie sans cette cigarette ! Vous ne le ressentez peut être pas encore mais c’est RIDICULE, vous comprendrez très vite !! De toute façon, si c’était vraiment le cas comment faisions nous avant de devenir fumeurs pour faire face au difficultés de la vie ? Et les non fumeurs, comment font-ils? Incroyable ce que nous sommes capables de faire GOBER à notre subconscient. Encore mieux, nous serions devenu incapables de profiter des bons moments de la vie sans clopes ! J’hallucine d’avoir été persuadé de ça pendant des années!!! Comme si c’était elle qui créait ces moments.

Bref, vous êtes pétrifié au fond, avant même d’arrêter vous avez peur de devoir vivre un traumatisme terrible pour pouvoir vous libérer du tabac.

Peur de ne jamais réussir à vous libérer de la sensation d’être en manque. Rassurez-vous, j’ai connu ça aussi et pourtant j’ai arrêté si facilement.         Il m’a simplement fallu comprendre que je devais arrêter avec le bon état d’esprit.

Le secret “Arrêtez avec le bon état d’esprit”

Lorsque je vous dit “arrêter de fumer avec le bon état d’esprit”, cela veut dire que vous ne devez pas aborder l’arrêt de la cigarette en vous interdisant de fumer car vous aurez l’impression de rater quelque chose et par conséquent vous donnerez une très grande importance à la cigarette, la rendant incontournable dans votre vie.

Elle ne mérite pas cette place !! Si vous faites cela vous recommencerez à fumer tôt ou tard. Non, le bon état d’esprit pour arrêter définitivement s’obtient assez naturellement en fait.

Vous devez comprendre les mécanismes de dépendance à la cigarette. Vous devez également affronter la réalité sur les dégâts qu’elle cause à votre corps ( je sais que nous n’aimons pas les fumeur, c’est pourtant nécessaire ). Elle vous a surtout pris votre liberté.

Vous devez prendre conscience de tout cela et imprimer ces informations au plus profond de votre subconscient afin de détruire l’image tronquée que vous vous êtes crée à propos de la cigarette.

Il faut bien comprendre que c’est vous qui vous créez cette image d’une cigarette indispensable dans votre vie, vous avez créé cette idée inconsciemment et l’avez intégrée comme une vérité. A vous de la détruire.

Maintenant que vous savez, vous allez dire à votre subconscient la réalité sur cette m…. !  Ainsi, ce même subconscient portera son attention sur la perversité de cette drogue à chaque fois que votre esprit verra l’image de la cigarette, effaçant par la meme occasion les anciennes images de manques ou d’envie et vous libérant sans effort de cette emprise mentale. Vous sentirez alors comme un voile se lever doucement vous laissant entrevoir l’absurdité de ces années de dépendance. Vous éprouverez alors de la pitié pour les fumeurs alors qu’auparavant vous les enviiez.

Vous verrez la cigarette totalement différemment et vous réaliserez à quel point vous étiez aveuglé et prisonnier d’une spirale. Le but étant d’anéantir l’importance que vous lui accordiez, vous l’aurez compris.

S’en suivra une prise de conscience sur l’absurdité de toutes ces années de cigarette et d’esclavage psychologique.